À propos de

En 1997, je découvrais l’informatique chez un parent à Londres. Dès mon retour de voyage, je savais ce que je voulais faire dans ma vie : « un truc de dessin avec l’ordinateur » . À l’époque, je ne savais pas que ce bout de rêve encore confus allait déterminer ma vie.

Pendant quelques années à réfléchir à mon destin (mais pas vraiment à ma scolarité), je faisais un site internet en partant de pas grand chose. Et en 2001, je décrochais un Net d’Or de Wanadoo (Orange) pour mon travail. Deux ans plus tard, je récupérais un autre prix pour ce même site. Non seulement je savais plus précisément ce que je voulais faire mais je savais aussi que je pouvais m’éclater. Ces récompenses ont été pour moi un concentré d’énergie et de positif que j’entretiens encore aujourd’hui.

Après des études d’arts appliqués, je signai mon premier CDI en tant que graphiste / directeur artistique en 2009. J’ai enchaîné les étapes à travers mon petit parcours jusqu’en 2016 où je pensais de plus en plus à me mettre à mon compte. Le but derrière ça ? Il était double :

  • être maître de mon temps, de mon travail, de ma passion.
  • me réorienter petit à petit vers l’illustration (rappelez-vous le rêve de 1997).

L’année suivante, je passai à l’action en quittant un job confortable pour me lancer sur l’océan de l’indépendance. Mais qui dit océan dit aussi vagues scélérates, calme plat et sirènes envoutantes… Tant mieux, j’ai toujours eu un côté aventurier !
Ce blog est une sorte de journal de bord que je tiens depuis ma cabine de capitaine.

Si vous voulez voir mon travail, il est visible sur deux pages :

Sans oublier les réseaux sociaux trouvables plus bas.
Et enfin, si vous voulez que je vous emmène vers une destination précise sur mon navire avec un projet en tête, je serais heureux de vous y mener sur les routes les plus sûres et les plus rapides.
Le meilleur moyen de me joindre est par email : hello@patrick-fontaine.com ou via ce formulaire :

Et si vous voulez juste me donner un petit coup de pouce, vous pouvez me payer un café via Ko-fi.