Libertés Futures

Nouvelles, couverture, SF
Cc-by-sa Marianne Profeta

Le client

J’ observe les différentes communautés d’auteurs sur les réseaux sociaux. Déjà parce que je suis moi-même auteur et aussi parce que j’y propose mes services de graphiste et d’illustrateur.
Mais c’est Marianne qui est venue me trouver sur Twitter.

Elle avait écrit plusieurs nouvelles de SF et avait sélectionné celles qui avaient un fil conducteur pour publier un recueil. Il lui faut donc une couverture qui explore les différents futurs dévoilés par ses courtes histoires mêlant intelligence artificielle, espoir, cauchemar et libertés au pluriel.

Plus d’informations sur les œuvres de Marianne Profeta :

Marianne est en train de faire corriger son manuscrit. Elle est dans les dernières étapes pour la publication de son recueil mais elle compte sur moi pour l’aider à faire sa couverture.

En effet, elle n’a pas vraiment d’idée et elle me pose une sacrée colle : il faut faire une illustration qui représente dix nouvelles ! Un sacré challenge qu’on a relevé tous les deux en discutant longuement.

La commande

L’auteur m’explique la thématique de son recueil. Certains sous-thèmes et idées émergent de notre échange. Il y a un fil conducteur dans ce recueil : le S.AI.R.V0, une intelligence artificielle qui bouleverse le mode de vie de l’Humanité. Tantôt salvatrice, tantôt glaçante, rarement transparente, cette entité est en réalité le personnage principal du recueil.

On parle également d’une autre facette de son œuvre. Il y a plusieurs histoires et donc plusieurs futurs qui se chevauchent, se croisent, ricochent vers des directions opposées. Marianne en a fait trois grands axes qu’on a songé à illustrer. Mais le format d’une couverture roman ne permettait pas d’explorer cette trinité.

Pour mieux m’immerger dans son univers, je demande à l’auteur de me faire une sélection des nouvelles qui jouent le rôle de ciment parmi les dix. Finalement, je dévorerais entièrement son recueil en un week-end.

Le processus

Autre contrainte de taille de Marianne : elle ne veut pas une couverture qui donne une ambiance négative comme on le voit souvent sur les romans du genre. Ses nouvelles explorent différentes directions, les mauvaises comme les bonnes.

Je me concentre sur la première histoire. Le récit de Mériée et Ad’laïde pose les bases de Libertés Futures. Sans elles, pas de recueil possible tant elles sont capitales pour savourer les neuf autres nouvelles. C’est donc logique que je m’appuie sur elles pour la couverture.

La décision des filles de la première nouvelle est déterminante…
… Elle va profondément modifier les Futurs du recueil.
Et puis je mets de côté les filles pour faire le focus sur le S.AI.R.V0 dans ce troisième croquis.

La troisième proposition que je fais à Marianne est la scène qui lance réellement le fil rouge du recueil. En décortiquant le S.AI.R.V0, les filles découvrent son architecture opaque et ses possibilités troublantes. Même si Marianne aime mes portraits qui oscillent entre la réflexion et la rêverie, elle penchera comme moi sur les entrailles du S.AI.R.V0 qui sont le symbole de l’éveil des personnages.

À la base j’illustrais uniquement la première de couverture, mais il fallait absolument que j’ajoute Mériée et Ad’laïde dans cette composition. J’ai étendu l’illustration de ma propre initiative pour englober la quatrième de couverture. Marianne a validé immédiatement mon idée.

Quatrième, dos et première de couverture avec le S.AI.R.V0, Mériée et Ad’laïde.
Je nettoie le croquis de base et corrige les erreurs de perspective
J’affine les lignes et pose des premiers aplats pour donner l’ambiance
Je commence à enlever les lignes et à faire le «rendu»
J’ajoute les effets spéciaux qui vont intensifier la scène

L’illustration validée, je porte la casquette de graphiste pour la mise en page de la couverture. Marianne me fournit le texte de la quatrième de couverture, et les autres éléments (EAN, ISBN, prix et autres mentions).

Elle a fait des simulations avec son prestataire d’impression et me fournit le gabarit exact de la couverture. J’avais pris en compte les approximations au début du projet et avais tout fait pour qu’à la fin on se retrouve avec une couverture sans accroc. Fonds perdus, marges, épaisseur de livre, etc… Je connais les petites subtilités des imprimeurs pour éviter à ma cliente d’avoir des soucis. Je lui apporte les compétences qu’elle ne maîtrise pas.

On aura quand même quelques modifications à faire pour coller au mieux aux contraintes de son imprimeur. Mais Marianne sait qu’elle peut compter sur moi pour gommer les imprévus sans frais supplémentaires et avec peu de délai pour respecter son planning de sortie.

Libertés Futures n’attend plus que sa date de sortie imminente pour être lus par les fans de SF et les profanes en quête de « Et si… ».
En attendant, Marianne a écrit des articles sur son blog sur ses réflexions, son inspiration et aussi sur son expérience dans l’auto-édition. Si vous voulez connaître l’autre facette de cette collaboration, n’hésitez pas à parcourir son site.


Contact

Si vous avez des questions ou souhaitez simplement me parler, n’hésitez pas à me contacter.
Je vous répondrai au plus vite.

hello@patrick-fontaine.com